mercredi 18 août 2010

BEA...AKA ANJUNA

Diplômée de la prestigieuse école Boulle Béa tient une bijouterie d'un genre un peu particulier dans le 11e. Elle réalise des pièces personnalisées à l'extrême, particulièrement prisées chez les rappeurs, les graffeurs, ou tout autres acteurs issuent de la Street Art Parisienne.


« Je fabrique des colliers, des ceintures, des bagues en argent uniques, de un à quatre doigts.
J'utilise tous les supports où l'on peut inscrire son blase ou son crew – le nom de sa bande – dans un lettrage inspiré du graffiti ».

Béa a ouvert sa boutique en 2002 et ne s'était pas destinée à concevoir ce genre de bijoux.
Mais son univers l'a rattrapée : « Habitant en banlieue et baignant dans le milieu du rap, des amis venaient me voir afin que je répare des bagues qu'ils commandaient aux Etats-Unis.
Après un passage dans la bijouterie de luxe, j'ai décidé de proposer mes propres créations. »
Elle reçoit aujourd'hui une vingtaine de commandes par mois, et sa réputation grandit.
Elle a fourni des artistes comme Madonna, le rappeur Lord Kossity ou encore le couturier Karl Lagerfeld. Sa réalisation la plus excentrique ? « Un pendentif de 5 cm représentant un Christ noir, avec une couronne de brillants. ».

Vous la trouverez dans sa tikbou au

37, rue faidherbe 75011 Paris (Metro Charonne)


01.43.70.07.67
mardi-samedi 12h30-19h30

Aucun commentaire:

Publier un commentaire